Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil / Cadre de réflexion / International
Vous êtes ici : Accueil / Cadre de réflexion / International

International

Parc de Bruxelles

Plan du parc de Bruxelles, 1776-1777.
Classé en 1971.
Archives de la ville de Bruxelles.

En matière de recommandations internationales, la Charte de Venise (1964) reste le document de référence le plus communément admis pour énoncer les principes de base d’une gestion adéquate du patrimoine.

Le respect de l’évolution historique du bien, l’attention portée au patrimoine tant modeste que majeur, la réversibilité des interventions, l’interdisciplinarité des études préalables figurent parmi ses grands préceptes, qui demeurent aujourd’hui encore d’actualité.

La Commission n’en est pas moins consciente qu’il s’agit d’un document élaboré il y a quarante ans, donc actualisable. Il convient d’en renouveler la lecture et l’interprétation à la lumière du contexte contemporain et de l’expérience acquise depuis lors. L’évolution qu’ont connue, au cours des dernières décennies, les méthodes d’investigation et les secteurs scientifiques, techniques, historiques permet de nuancer les approches et d’apporter un éclairage neuf sur certains principes d’intervention. Ainsi, la réflexion menée au niveau international prend quelque distance par rapport à l’application «à la lettre» de certains préceptes de la charte qui ont mené à des excès dans le passé. Il s’agit notamment des distinctions exagérément appuyées entre éléments originaux et renouvelés – et donc nuisibles à une lecture cohérente du monument – qu’ont effectué certains auteurs au nom de l’authenticité, afin de ne pas induire le public en erreur.

A côté de cette charte fondatrice, la Charte de Florence (portant sur les jardins historiques, 1982), la Charte de Washington (portant sur la protection des villes historiques, 1987) et le document de Nara sur la notion d’authenticité (1994) sont les instruments internationaux essentiels constitutifs du cadre de référence utilisé par la Commission royale des Monuments et des Sites.

Actions sur le document